Tout savoir sur la gamme Marlay®

L’homme évolue verticalement, redressé et debout, il est sur ses deux pieds tout au long de sa vie.

Dès l’apprentissage de la marche nos pieds vont nous porter et nous supporter !! puisque c’est sur eux que repose la totalité de notre poids.
La marche, acte mécanique par excellence, est extrêmement importante et impactante sur l’ensemble de notre structure.
En effet, la façon dont nous posons et déroulons nos pieds lors de nos déplacements à des répercussions sur notre structure musculaire et osseuse.
Il est donc important de particulièrement bien les soigner.

Nos pieds sont souvent mis à mal, enfermés dans des chaussures étroites, pointues, à hauts talons, des chaussures en matières synthétiques ou de sécurité peu respirantes et non adaptées. Bref, on leur fait vivre un enfer en pensant très peu à en prendre soin.

Mais quand la bonne volonté est là, le reflexe est trop souvent l’utilisation de lime, pierre ponce et râpes pour éliminer corne, cors ou durillon, le résultat est immédiat mais de courte durée. L’utilisation de ces instruments agresse notre peau et par réaction, pour se protéger, elle fabriquera plus de callosités. Pour conserver des pieds à l’aspect lisse l’utilisation de la râpe deviendra de plus en plus fréquente alimentant ainsi un cercle vicieux.

De plus, en fonction de notre âge et de nos activités les maux ci-dessous deviennent fréquents et handicapent notre quotidien.

  • Les Cors, callosités et durillons correspondent à un épaississement de la peau des pieds. Ils sont liés à des pressions et des frottements durant la marche et causent souvent des douleurs. Ils touchent davantage les populations aux pieds plus fragiles ou plus sollicités.
  • L’Œil-de-perdrix : Variété de cors très douloureux, localisé à la face interne d’un orteil fait face à une zone cornée de l’orteil voisin. Il est entouré d’une zone inflammatoire rouge et centré par un point noir.
  • Le Durillon, épaississement de la corne, constitué par l’accumulation de cellules de kératine (variété de protéines entrant dans la composition de l’épiderme), de la paume de la main, et de la plante du pied, s’accompagnant d’un prolongement (racine) dans le derme.

Une solution existe

Il existe pourtant une solution douce, naturelle et Bio qui a fait ses preuves depuis longtemps.

Utilisée principalement au sein des instituts et des SPA la lotion Marlay à la chélidoine a été primée au concours Lepine en 1990 et trophée COSMEBIO 2017/2018.

La chélidoine est kératolytique, elle a la capacité de décoller et d’éliminer la kératine (corne, peaux mortes, etc…) sans agresser la peau saine. A ce titre elle aura une action très rapide sur l’ensemble des callosités et affections précitées. Une solution douce, efficace et labellisée Bio.

Protocole d'utilisation

Pour les Cors, œil de perdrix et durillons

Toujours appliquer la lotion sur des pieds parfaitement secs non irrités. Ne pas le faire à la sortie de la douche lorsque la peau est ramollie ou sur des zones abimées/irritées.

  • Préparer des bouts de coton avec la lotion, selon le nombre de zones à traiter.
  • Humidifier généreusement chaque boule de coton et la positionner sur le cors, durillon ou œil de perdrix qui est une zone dure sèche et blanchâtre. Le coton adhère sans qu’il y ai besoin d’appuyer, laisser agir 20 minutes.
  • Dès que le coton est retiré, se servir de l’extrémité arrondie d’une lime à ongle en fer pour racler très en douceur les peaux mortes. Enlever tout ce qui est possible. Avec le bout pointu faire de petits cercles pour retirer les peaux mortes de la « racine ou centre » de la zone.
  • Répéter l’opération tous les jours jusqu’à disparition total de la zone abimées. (en général 1 à 2 semaines). Puis tous les mois en entretien.
  • Hydrater vos pieds tous les 2/3 jours avec la crème réparatrice.

Pour les pieds et talons calleux

Toujours appliquer la lotion sur des pieds parfaitement secs non irrités. Ne pas le faire à la sortie de la douche lorsque la peau est ramollie ou sur des zones abimées qui viennent d’être poncées ou des crevasses ouvertes.

  • Préparer des bouts de coton relativement fin avec la lotion, selon le nombre de zones à traiter.
  • Humidifier généreusement chaque coton et le positionner sur les zones calleuses. Le coton adhère sans qu’il y ai besoin d’appuyer, laisser agir 20 minutes.
  • Dès que le coton est retiré, se servir de la tranche d’une lime à ongle en fer pour racler très en douceur les peaux mortes. Enlever tout ce qui est possible.
  • Répéter l’opération sur quelques jours jusqu’à disparition totale des callosités.
  • Hydrater les pieds tous les 2/3 jours avec la crème réparatrice.
  • Quand les callosités reviennent répéter l’opération, au fur et à mesure la fréquence s’espace.
  • Au bout d’un temps variable pour chacun en fonction des mauvaises habitudes qui étaient prises avant, un bain de pied avec la lotion (peu diluée) sera suffisant pour supprimer la très fine couche blanche qui s’installera de temps en temps sur les talons, en général 1 fois par mois en entretien.

Pour un résultat plus rapide le temps de pause peut être de deux fois 15 minutes entre lesquelles on enlève les peaux mortes et on répète l’opération dans la foulée.

Besoin d’un conseil personnalisé ?